Le Blog

Nos conseils à suivre pour un agent immobilier débutant

Vous souhaitez vous lancer comme agent immobilier ? Bienvenue dans un métier passionnant, mais particulièrement exigeant ! Que faut-il pour réussir ? SeLoger Pro vous livre 10 conseils pour partir du bon pied et vous faire un nom dans un secteur hautement concurrentiel !

Les ressorts psychologiques

L’immobilier s’apparente plus à un marathon qu’à un 100 mètres ! Il faut du temps pour constituer votre portefeuille, pour réaliser votre première vente, location ou mission de gestion, et pour encaisser votre première commission. Cultivez votre endurance psychique. Apprenez de vos échecs et ne cédez jamais au découragement. Si vous choisissez la transaction, soyez conscient qu’un compromis de vente signé ne vaut pas commission assurée : vous n’êtes pas à l’abri d’une rétractation légale (SRU) ou de la non-réalisation d’une clause suspensive (obtention d’un prêt ou permis de construire). Ces déceptions font partie du métier, mieux vaut y être préparé : soyez tenace !

La formation initiale et continue

L’immobilier est particulièrement technique ! Au-delà des indispensables techniques commerciales de l’agent immobilier, il vous faut maîtriser le fonctionnement d’une copropriété, les obligations en matière de diagnostics, les règles d’urbanismes, la constitution d’un dossier de compromis ou de location, les devoirs du propriétaire et du locataire : un éventail de connaissance pour exercer correctement votre devoir de conseil ! Ce socle indispensable peut être acquis au travers d’un Brevet Technique Supérieur Immobilier ou d’une formation sérieuse dispensée au sein d’une agence immobilière. Le cadre juridique et réglementaire de l’immobilier est très changeant : soyez avide d’informations immobilières. Guettez les évolutions pour conserver votre maîtrise.

Transaction, location ou gestion : sachez choisir !

L’immobilier, cela peut être du conseil et de la négociation en transaction ou en location, ou de la gestion locative ou syndicale. Des métiers très différents parmi lesquels il vous faudra choisir : impossible de les cumuler à vous seul. Mieux vaut être médaille d’or dans une catégorie que figurer dans la voiture-balai dans toutes ! Orientez-vous là où vos qualités intrinsèques vous portent naturellement. Un bon agent immobilier ne force jamais son naturel.

Un emplacement bien choisi

Que vous lanciez votre propre agence ou que vous rejoigniez une agence existante, l’emplacement est déterminant. Située au cœur d’une zone de chalandise dynamique, c’est-à-dire dans une ville attractive, votre agence doit disposer de belles vitrines physiques donnant sur une rue passante offrant à proximité des possibilités de stationnement !

Des supports soignés et des rendez-vous préparés

Soignez particulièrement vos supports de présentation. De la carte de visite à la présentation de votre enseigne et de vos services, tous les détails comptent. Si un bon ouvrier se reconnaît à ses outils, un bon agent immobilier se reconnaît à la qualité de sa documentation ! Préparez minutieusement vos rendez-vous. Glanez toutes les informations possibles avant la première rencontre : cela vous permettra d’avancer vos arguments en pleine confiance. Soyez toujours ponctuel, cordial et disponible. Consultez régulièrement vos messages et rappelez immédiatement vos clients.

Le mandat avant tout

Pas de vente, de location ou de gestion sans mandat ! Vous devez impérativement développer votre portefeuille. Cela passe par une prospection méthodique de votre secteur. Pige téléphonique, boîtage, porte-à-porte, relationnel et évènementiel, tout doit être mis en œuvre pour rentrer du mandat. Pour faire du chiffre, il faut avoir quelque chose à proposer ! Ne confondez surtout pas le métier d’agent immobilier et celui de chasseur de biens : concentrez-vous sur la recherche de biens à vendre, à louer ou à gérer.

Le marketing

C’est le nerf de la guerre ! Une excellente diffusion commerciale par le biais de supports matériels (vitrines, magazines immobiliers, flyers) et numériques (sites agences, sites et portails immobiliers) est absolument indispensable : Il s’agit d’un argument notoire pour convaincre les propriétaires de vous confier un mandat de vente ou de location et pour toucher le plus grand nombre possible d’acheteurs ou preneurs potentiels.

Vous imposer comme l’agent de référence

La France ne compte pas moins de 30 000 agences immobilières ! À ce chiffre important, il convient de rajouter les milliers d’agents commerciaux mandataires travaillant en collaboration avec un réseau dématérialisé. Autant dire qu’il y a de la concurrence et que vous allez devoir faire votre place : mieux vaut vous imposer par votre professionnalisme comme la référence immobilière du secteur !

Développez et entretenez votre réseau

Notaires, diagnostiqueurs, géomètres, architectes, artisans, prescripteurs et concierges, votre carnet d’adresses doit rapidement se remplir des contacts essentiels à l’exercice de votre activité. Ne négligez aucune occasion de vous faire connaître et donnez votre carte aussi souvent que possible. Un bon réseau vous permettra d’avancer vite et bien !

Une présentation parfaite

Tenue soignée et véhicule propre reflètent la qualité de votre travail. Adaptez votre tenue à votre clientèle et votre cible immobilière. Concrètement, on ne s’habille pas tout à fait de la même manière pour vendre un appartement à Monaco ou un terrain constructible en milieu rural. Retenez que pour inspirer la confiance, vous devez ressembler à vos clients !

 

Quelle que soit la profession, se lancer n’est jamais simple. Le faire en tant qu’agent immobilier relève du défi : le premier d’une longue liste à surmonter avec optimiste tout au long de votre carrière.