Le Blog

Pourquoi le métier d’agent immobilier est-il différent d’une région à l’autre ?

Rechercher des biens immobiliers, signer des mandants avec les propriétaires, faire visiter des logements, négocier entre l’acheteur et le vendeur gérer les locations… Les missions d’un agent immobilier sont en théorie similaires d’une région à l’autre. Il existe cependant des points de divergence au sein de la profession, qui concernent la rémunération, la formation ou encore l’évolution de carrière.

 

Formation : un socle commun pour plusieurs spécialisations

Les formations qui mènent au métier d’agent immobilier diffèrent d’une région à l’autre. Les études les plus connues sont le BTS Professions Immobilières, le BTS Négociation et Digitalisation de la Relation Client ou encore le BTS Management Commercial Opérationnel : ces formations sont dispensées dans des établissements situés dans toute la France.

 

Il existe cependant des écoles spécialisées et reconnues par la profession qui se trouvent dans des grandes villes comme Paris, Nantes, Lyon, Bordeaux ou encore Montpellier et qui délivrent également le diplôme d’agent immobilier. Quid de la poursuite d’études ? Ces mêmes écoles proposent des licences et des masters professionnels variés :

 

  • L’Institut du Management des Services Immobiliers dispense des masters tels que « Management du logement social », « Management de l’immobilier résidentiel », « Conseil en gestion de patrimoine immobilier », etc.

 

  • L’Ecole Supérieure de l’Immobilier propose un master en « Droit de l’environnement et de l’urbanisme » ou encore un master en « Droit de l’immobilier ».

 

  • L’Ecole Supérieure des Professions Immobilières a notamment lancé un master en « Immobilier Durable et Innovant ».

 

Autant d’opportunités qui permettent aux agents immobiliers (futurs ou en poste) d’acquérir des compétences spécifiques selon la région dans laquelle ils se trouvent et d’obtenir des postes dans des agences importantes.

 

Missions et salaires d’un agent immobilier : des différences selon les régions

Missions, rémunération, saisonnalité… le quotidien d’un agent immobilier n’est pas le même en Provence-Alpes-Côte-d’Azur, en Bourgogne-France-Comté ou encore en Occitanie.

 

Plusieurs éléments entrent en compte dans la rémunération d’un agent immobilier, à savoir le statut, l’expérience professionnelle et le réseau d’agences immobilières pour lequel il travaille. La région est un autre critère important. Alors que les Hauts-de-France font partie des régions qui offrent les salaires le plus bas, l’Ile-de-France, et la Nouvelle-Aquitaine sont celles qui offrent les salaires les plus élevés.

 

Le travail d’un agent immobilier s’adapte également à l’évolution des prix. Chaque mois, le Groupe SeLoger publie son Baromètre LPI-SeLoger dévoile les tendances des marchés dans toute la France. Pour plusieurs raisons, certaines villes sont plus propices que d’autres à l’achat (Perpignan, Mulhouse, Amiens, Saint-Etienne…) ou à la location (Nantes, Rennes, Lyon, Bordeaux…). La saisonnalité intervient également dans le quotidien d’un agent immobilier. Dans toute la France, on observe une hausse des transactions au printemps, entre avril et juin. De même, on remarque un recul concernant la mise en vente de maisons en hiver et de logements en plein été. Le marché fluctue en permanence et impacte les missions et la rémunération d’un agent immobilier selon les régions.

 

Différentes perspectives en matière d’évolution de carrière

Après plusieurs années d’expérience, un agent immobilier peut choisir de se spécialiser dans un type de bien (châteaux, viagers, affaires rurales, etc.). Selon la région dans laquelle il travaille, certains biens sont plus demandés que d’autres. Un agent immobilier qui souhaite se spécialiser dans l’immobilier de luxe et la vente ou la location de biens de prestige pourra travailler dans une agence située en Côte d’Azur ou à Paris. Un agent immobilier qui préfère gérer des demeures et maisons de campagne aura l’occasion d’évoluer dans des territoires plus enclins à la ruralité.