Le Blog

Agent immobilier indépendant : travailler depuis chez soi

Définir ses propres horaires, ne dépendre d’aucun employeur, moduler son volume d’activité… Le statut d’agent immobilier à domicile séduit une part croissante des professionnels du secteur. Toutefois, il ne s’improvise pas. Quels sont les conseils à suivre pour se lancer dans de bonnes conditions ?

Agent immobilier à domicile : choisissez le bon statut

Tous les agents immobiliers à domicile ne partagent pas les mêmes contraintes et les mêmes avantages. D’une façon très schématique, ce type d’activité peut correspondre à deux statuts. À vous de choisir celui qui vous semble le plus intéressant et le plus pertinent !

> L’agent commercial en immobilier, ou mandataire, est un professionnel indépendant, non titulaire de la carte professionnelle, et mandaté par un réseau. Ce réseau lui accorde une formation courte, puis le laisse libre d’organiser son activité comme il l’entend et l’autorise à utiliser son image. En contrepartie, le réseau prélève une commission plus ou moins importante sur chaque transaction.

> L’agent immobilier indépendant, obligatoirement titulaire de la carte professionnelle, est le gérant en titre de son agence virtuelle à domicile. Il est donc à la tête d’une entreprise en son nom propre et peut accomplir tous les actes attachés à la qualité d’agent immobilier.

Parmi les travailleurs à domicile, les agents immobiliers véritablement indépendants représentent une faible minorité. La plupart des professionnels, à défaut de détenir les diplômes nécessaires ou par souci de commodité, font le choix de collaborer avec des réseaux de mandataires désormais bien implantés comme Capifrance, OptimHome ou encore IAD.


Quelques chiffres-clés

– On recensait 13 000 agents immobiliers mandataires à travers la France en 2017. Parmi eux, beaucoup font le choix d’exercer à domicile.

– Un réseau de mandataires comme IAD comptait 7 678 membres au 25 mars 2019, et a réalisé un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros en 2017.

 

Quels matériel et outils pour se lancer ?

C’est tout l’attrait du travail à domicile : le coût d’entrée est ridiculement bas, et aucun investissement conséquent n’est nécessaire – hormis bien sûr en temps et en travail. L’agent immobilier à domicile devra s’appuyer, de préférence, sur tous les éléments suivants pour bien débuter :

> Une pièce dédiée dans la maison, loin d’être un luxe, est un confort indispensable pour lancer sérieusement un projet. Les étapes préparatoires à la création de votre affaire peuvent donc inclure un mini-déménagement dans la maison, ou encore l’aménagement d’une dépendance. Seul impératif : être au calme.

> Un poste de travail performant et connecté à Internet est incontournable. En l’absence d’enseigne physique, votre visibilité web est déterminante et vous impose donc un matériel informatique de bon niveau. Pensez à la qualité de la connexion, mais aussi à la capacité de traiter des photos ou vidéos HD, par exemple.

> Une ligne téléphonique dédiée est un vrai plus. Un numéro de fixe n’est plus aujourd’hui un prérequis et il est parfaitement acceptable – et plus pratique – de proposer un numéro de portable.

> Un véhicule personnel, enfin, doit être à votre disposition en permanence. L’agent immobilier à domicile n’est pas sédentaire pour autant ! Vous devrez vous déplacer quotidiennement pour des visites, des estimations ou des démarchages.

De nombreux réseaux de mandataires, enfin, imposent l’utilisation d’outils et de logiciels maison dans le cadre de l’activité de leurs membres. N’oubliez pas de vérifier ce point.


Comment décrocher les premiers mandats ?

En l’absence de vitrine et d’enseigne en « dur », le manque de visibilité est le principal défi à relever pour un nouvel agent immobilier à domicile. Il importe donc de se faire connaître par tous les moyens, ce qui inclut notamment :

> La mobilisation de vos réseaux existants d’amis, connaissances, anciennes relations de travail, pour susciter l’intérêt et un début de bouche-à-oreille ;

> Une présence active et déterminée sur les grands réseaux sociaux, dont Facebook, Twitter et Instagram ;

> Un démarchage physique au contact direct des vendeurs. N’hésitez pas à faire le tour de votre secteur d’intervention et à contacter les propriétaires qui ont des difficultés pour vendre seuls ou avec une agence traditionnelle. Bien souvent, les honoraires plus modestes d’un agent indépendant sont un argument de poids pour lui faire remporter un nouveau mandat.


La profession d’agent immobilier à domicile attire à juste titre. Le métier, comme en agence, requiert de la patience, du dynamisme, un fort investissement personnel et une passion authentique de l’immobilier.