Gestion de location saisonnière, location weekend, un marché immobilier porteur ?

De plus en plus de propriétaires cherchent à rentabiliser leur patrimoine immobilier pour augmenter leurs revenus. Une aubaine à saisir pour les spécialistes de la gestion immobilière !

Partager l’article

Dans un contexte économique difficile, de plus en plus de propriétaires cherchent à rentabiliser au maximum leur patrimoine immobilier pour augmenter leurs revenus. Dans les villes ou régions attractives sur le plan touristique, la location saisonnière ou le temps d’un week-end constituent pour ces propriétaires une solution très efficace. Une aubaine à saisir pour les spécialistes de la gestion immobilière qui sauront s’adapter à la nouvelle donne.

L’ubérisation : un concurrent mais pas que !

On le sait, le monde de la location saisonnière a été bouleversé par l’émergence et la généralisation du Web. De multiples plateformes généralistes comme « Le Bon Coin » ou « Vivastreet » facilitent le rapprochement de l’offre et de la demande sans intermédiaire. Plus récemment l’univers du Web s’est enrichi de nouveaux acteurs dans le domaine comme « Amivac »,« Homelidays » ou « Airbnb » spécialisés dans ce type de location. Ceux-ci se présentent comme de véritables prestataires de la location saisonnière ou de week-ends en assurant un certain nombre de prestations. Bien que ces dernières restent le plus souvent limitées à la mise en relation propriétaires/locataires, à la sécurisation de la transaction et à la fourniture d’une garantie, ces plateformes rencontrent un vif succès.
Ce segment de l’immobilier comme d’autres pans de l’économie font face à un phénomène d’ubérisation. On pourrait penser que ces circuits numériques qui contournent les acteurs traditionnels de l’immobilier signent l’arrêt de mort de ces derniers. Pourtant, les agences immobilières situées dans les zones à potentiel touristique ont tout intérêt à ne pas négliger ce segment du marché. En effet, le Web et ses plateformes de particulier à particulier réconcilient les Français avec le business. Ceux-ci se rendent compte que leur patrimoine immobilier, y compris parfois leur résidence principale, peut être une source de revenus complémentaires intéressante. S’ils se lancent dans la location d’une annexe, d’une chambre voire de la totalité de leur maison ou de leur appartement le temps d’une saison ou d’un week-end via le Web, ils seront beaucoup à termes à rechercher pour la suite un acteur de proximité apte à les décharger de toute la gestion locative particulièrement lourde qu’implique ce marché.

Louer c’est bien mais ça devient vite contraignant

Louer en saison ou les week-ends implique en effet un turn-over très fréquent et donc une disponibilité importante du bailleur. Les états des lieux d’entrée et de sortie, le ménage, la blanchisserie, les mouvements financiers voire le règlement des éventuels litiges deviennent vite très contraignants et dépassent le savoir-faire des non-initiés. Le propriétaire se rend vite compte que si les prestataires dématérialisés peuvent être efficaces pour remplir un planning de location, leurs prestations se limitent bien souvent à cela ! De fait, leur commission devient exubérante au regard de ce seul service rendu.

Les atouts de la proximité

Les acteurs traditionnels de l’immobilier ont pour principal atout de se trouver physiquement sur place et de pouvoir offrir une gestion locative complète aux propriétaires. Ces derniers se retrouvent déchargés de tout ou partie, selon les conditions contractuelles conclues, de la gestion locative très pesante liée à la location saisonnière. Si d’aventure un problème venait à survenir, le propriétaire peut se rendre en agence et régler ce dernier. Bien plus simple et plus sûr que d’avoir à échanger avec une plateforme dématérialisée. En outre, le Net étant ouvert à tous, les acteurs traditionnels peuvent se montrer tout aussi efficaces que cette dernière dans la captation de locataires. L’agence physique offre un cadre rassurant pour tous tout à fait irremplaçable.
Le marché de la gestion de la location saisonnière pourrait bien suivre la même évolution que celui de la transaction immobilière.

A noter

Durement impacté par le Web au début des années 2000, le marché de la transaction relève progressivement la tête : aujourd’hui plus de 62% des vendeurs font appel à un professionnel de l’immobilier pour réaliser leur projet.

Il est fort à parier que les bailleurs saisonniers vont progressivement retrouver le chemin des agences traditionnelles qui sauront offrir un pack de gestion locative complet à coût raisonnable. Un challenge qui vaut la peine d’être relevé dans des régions ou des villes où ce marché peut se révéler très lucratif. La gestion locative saisonnière sera donc un marché particulièrement porteur dans les années à venir. Il implique de s’y préparer dès à présent !

Ces articles peuvent vous intéresser

Choisissez votre activité :

Immobilier
Ancien
Immobilier
Luxe
Immobilier
Entreprise
Immobilier
Neuf
Immobilier
Construction