Le Blog

Immobilier : palmarès des villes où les locataires parisiens investissent

 

Avec un prix au mètre carré atteignant des sommets, près de deux tiers des habitants de la capitale préfèrent investir dans d’autres régions. Excellent taux de rendement, vacance locative faible, voici les 10 villes où les locataires parisiens investissent en 2021.

Lille, la grande gagnante

À seulement 1 heure en TGV de Paris, la capitale du Nord monte sur la première marche du podium. Avec un taux de rentabilité brute à 5,28 % et une vacance locative relativement faible, Lille attire de nombreux locataires parisiens. Néanmoins, le marché de la transaction est aujourd’hui particulièrement tendu. Dans tous les quartiers, les biens sont rares et les prix s’envolent.

Marseille, en pleine ascension

Moins chère que Lille, la cité phocéenne offre une rentabilité brute supérieure (5,66 %). La vacance locative baisse régulièrement. Les plus-values à la revente ne cessent d’augmenter. Tous ces facteurs poussent davantage de locataires parisiens à investir à Marseille.

Bordeaux, le choix de la raison

Une valeur sûre pour investir dans un bien à la location. La tension locative est aujourd’hui très forte sur l’agglomération bordelaise. Les investisseurs sont certains de louer rapidement leur bien à un bon prix. Néanmoins à Bordeaux, le prix au mètre carré à l’achat frôle les 4 500 euros en moyenne. La rentabilité brute locative sera donc un peu moins élevée qu’à Lille ou Marseille (4,25 % environ).

Toulouse, de belles perspectives

La ville rose a fortement été impactée par la crise sanitaire. Les prix de l’immobilier s’en ressentent. Le marché toulousain offre de belles opportunités. Le rendement brut locatif tourne autour de 4,8 %. La tension locative permet d’espérer un faible taux de vacance.

Nantes, une rentabilité en baisse

L’agglomération nantaise demeure l’une des villes préférées des locataires parisiens. Nantes n’est plus l’eldorado d’il y a quelques années. Avec une demande en forte hausse, les prix ne cessent de grimper réduisant peu à peu le rendement locatif des nouveaux investisseurs. Celui-ci se maintient néanmoins à 4,51 %. Par ailleurs, la tension locative facilite toujours la location des biens.

Lyon, une attraction affirmée

Malgré un rendement locatif à seulement 4 %, Lyon continue d’attirer les investissements des locataires parisiens. La stabilité de son marché immobilier et sa proximité avec la capitale expliquent cet engouement. Par ailleurs, la demande de location est élevée limitant ainsi le risque de vacance.

Nice, un marché locatif peu rentable

Nice obtient la 7e place de ce classement. Pourtant, réaliser un investissement locatif à Nice est aujourd’hui peu intéressant. Avec des prix au mètre carré élevés et une demande de location relativement faible, Nice a quelques difficultés à tirer son épingle du jeu face à sa grande concurrente marseillaise.

Rennes, un marché en perte de vitesse

Rennes demeure la ville de Bretagne la plus attractive pour les locataires parisiens qui souhaitent investir dans l’immobilier. Toutefois, la forte augmentation des prix de ces dernières années impacte beaucoup la rentabilité brute possible des investissements locatifs (4,48 %). À noter : une tension locative constante permet aux bailleurs de louer facilement leur bien.

Montpellier, l’étoile montante

Les locataires parisiens ont tout intérêt à s’intéresser à cette ville dynamique, jeune et étudiante où la demande locative grimpe fortement. Avec ses prix abordables et son rendement brut possible à 5,55 %, Montpellier devrait sans aucun doute progresser dans le classement ces prochaines années. À surveiller de près.

Le Havre, le goût du risque  

La demande de biens à louer est relativement faible sur cette commune portuaire et le risque de vacance est élevé. Pourtant, le rendement locatif brut possible dépasse les 7 % ! L’attractivité des prix de l’immobilier (1 893 euros le mètre carré en moyenne). L’arrivée prochaine du TGV devraient attirer davantage de locataires parisiens en quête de bonnes affaires.

 

Ce palmarès donne une indication intéressante sur les villes où investir.  Toutefois, ce dernier indicateur n’est pas le seul à prendre en considération. Le type de logements ainsi que le choix du quartier sont également des critères essentiels pour un investissement locatif réussi.