Post-confinement : comment adapter ses méthodes de travail dans l’immobilier ?

Partager l’article

Même si le télétravail a permis pour une majorité d’agents immobiliers de conserver un semblant d’activité professionnelle, le déconfinement amorcé le 11 mai dernier permet d’envisager une reprise plus effective. Cependant, la vigilance reste de mise, imposant de revoir ses méthodes de travail. Et si cette crise accélérait finalement la transformation numérique des métiers de l’immobilier ?

 

Adopter les gestes barrières : une nécessité aussi dans l’immobilier

Même si le télétravail reste privilégié pour garantir la distanciation sociale, les agences immobilières peuvent effectivement rouvrir leurs portes depuis le 11 mai.

 

Travailler en sécurité en agence

Le protocole sanitaire publié par le gouvernement début mai édicte un certain nombre de recommandations pour protéger la sécurité et la santé des employés et des clients.

Les gestes barrières valables pour toute la population s’appliquent évidemment dans les agences. S’y ajoutent des prescriptions spécifiques pour l’accueil des clients : respect d’une distance d’un mètre entre les personnes, aménagement des salles d’attente, limitation du nombre de personnes présentes en même temps si nécessaire…

 

Les visites, point névralgique de l’immobilier

Vous avez été nombreux à enregistrer entre 15 et 20 % de baisse d’activité pendant la période du confinement, essentiellement due à l’arrêt des visites de biens. Celles-ci peuvent reprendre, mais en respectant là aussi des précautions sanitaires indispensables. De nouveaux réflexes sont à prendre, comme le fait de demander aux visiteurs de vous laisser manipuler les poignées des portes, des fenêtres ou des meubles, ou d’inviter le propriétaire à le faire s’il est présent.

Le port du masque est bien entendu indispensable, mais il reste déstabilisant, pour le client comme pour vous. En effet, difficile de percevoir les réactions non-verbales puisque la moitié du visage est cachée. L’audition est également amoindrie et le masque nécessite parfois de parler plus fort ou d’articuler.

 

Des réflexes à adopter pour rassurer les clients

Ces nouvelles habitudes de travail demanderont sûrement un peu d’exercice et d’entraînement. Mais au-delà de l’aspect sanitaire, c’est aussi une manière de montrer aux clients que vous êtes soucieux de leur sécurité. Rassurés, ils hésiteront moins à vous solliciter pour une visite, demander une estimation ou pour vous confier un mandat.

 

Mettre les outils numériques au premier plan

La tendance était déjà assez prégnante ces derniers mois : l’immobilier prend le grand virage du numérique. Si les méthodes classiques et le relationnel sont toujours de mises, les outils digitaux toujours plus innovants permettent de plus en plus de faire des visites à distance et de commercialiser des biens en ligne. Le confinement a rendu possible et même inévitable la dématérialisation presque complète de toute la transaction immobilière.

 

Les visites virtuelles en fer de lance

De nombreuses agences avaient déjà développé cette possibilité bien avant la crise. Les visites virtuelles servaient souvent pour la commercialisation et la mise en valeur des biens. Elles permettaient parfois de faire visiter un bien sans se déplacer, pratique en cas de longues distances. Aujourd’hui, cet outil qui pouvait paraître anecdotique devient très puissant, car il rassure à la fois l’acheteur potentiel, mais aussi le vendeur en évitant de faire entrer des inconnus chez lui.

Les visites à distance peuvent aussi se faire en visioconférence. Certains d’entre vous ont pu ainsi faire visiter trois ou quatre biens différents en un temps record. Elles permettent aussi de faire l’estimation d’un bien sans avoir à se déplacer, complétant ainsi un outil de simulation en ligne, s’il existe.

 

Dématérialiser toute la chaîne immobilière ?

Privés des méthodes classiques de prospection (distribution de flyers, porte-à-porte, rencontres avec les commerçants), vous avez découvert ou redécouvert la force des réseaux sociaux pour nouer des contacts et générer des leads. Si ce n’était pas déjà le cas, c’est le moment ou jamais de travailler sur votre présence en ligne, via les publicités, voire de définir une stratégie d’inbound marketing.

À l’autre bout de la chaîne se trouve la signature électronique. La grande majorité des études notariales sont déjà équipées pour la conservation et la transmission des actes par voie électronique, mais la présence physique des parties était toujours obligatoire. Début avril, un décret a autorisé temporairement la signature électronique pour valider à distance les actes notariés. Les fédérations immobilières ont réclamé sa pérennisation, ce qui permettrait une dématérialisation totale de toute la transaction.

 

Les précautions sanitaires liées au déconfinement vont sans nul doute révolutionner vos méthodes de travail de manière durable. Déjà fortement ancré dans le numérique, le marché de l’immobilier va ainsi entrer dans une dématérialisation très poussée qui va accélérer les démarches et, peut-être aussi, les délais.

 

 

Ces articles peuvent vous intéresser

Choisissez votre activité :

Immobilier
Ancien
Immobilier
Luxe
Immobilier
Entreprise
Immobilier
Neuf
Immobilier
Construction