Quel est le moral des acquéreurs suite au déconfinement ?

Partager l’article

Le marché immobilier a subi de plein fouet la crise sanitaire que nous venons de traverser, et tente aujourd’hui d’en estimer les conséquences. Alors quoi de mieux pour les promoteurs que d’étudier la confiance, les craintes et projections des futurs acheteurs pour anticiper la reprise du marché ? Pour comprendre comment se porte la demande, le Groupe SeLoger a réalisé une étude via l’observatoire du Moral immobilier en collaboration avec Kantar et TNS. Découvrez les résultats !

La confiance règne chez les acheteurs

Deux études ont été menées pour suivre l’évolution du moral des français : une le 7 avril pendant le confinement et une le 13 mai, auprès de 2500 porteurs de projets immobilier dont 13% avaient un projet dans le neuf. De nombreuses indications très précieuses en ressortent concernant le moral et la confiance des français dans leur projet immobilier.

Tout d’abord, malgré le confinement qui a impacté les projets en cours, la reprise est au rendez-vous : plus d’un acquéreur sur trois a reprise son projet dès le 11 mai ! Ils sont seulement 2% à l‘avoir abandonné, tandis que le reste des acquéreurs connait simplement du retard dans les démarches ou un report du projet. Une très bonne nouvelle qui laisse présager une reprise rapide pour les professionnels. De plus, les acheteurs et investisseurs sont confiants dans la réalisation de leur projet dans les 6 prochains mois, à respectivement 75 et 89%.

 Des critères qui ont évolué

Sans grande surprise, le confinement a fait naître de nouveaux besoins chez les acquéreurs. En première place, on retrouve évidemment la présence d’un espace extérieur. Terrasses, balcons, jardins étaient déjà prisés avant le confinement, mais voient leur popularité augmenter : ils constituent désormais un critère essentiel aux yeux de 14 % des acquéreurs. Ce qui explique certainement le regain d’intérêt pour la maison individuelle qui a vu ses recherches augmenter de plus de 20% sur nos sites, pour représenter aujourd’hui 56% des recherches réalisées par les internautes.

L’accès à internet est également devenu une priorité pour les acquéreurs, plus de la moitié des acquéreurs font de l’accès à Internet, de la qualité de la connexion et du raccordement à la fibre optique, un critère essentiel de leur recherche immobilière ! Cette tendance peut s’expliquer par le récent recours au télétravail, ce qui rejoint le fait que dorénavant 24 % des Français veilleront à ce que leur logement dispose d’une pièce isolée dans laquelle ils pourront télétravailler sans risquer d’être dérangés.

Enfin, 20 % des porteurs d’un projet d’achat d’un bien immobilier ont revu la superficie de leur futur logement à la hausse ! En termes de superficie, les Français semblent donc plus gourmands qu’avant la crise, quitte à élargir leur périmètre de recherche pour 38% des français.

Une période trouble, propice aux projets immobiliers ?

Après la crise sanitaire, les Français sont nombreux à craindre une crise économique qui viendrait dégrader leur niveau de vie dans les 6 prochains mois (58%). Malgré cela, en mai, 56% pensent que la crise du coronavirus pourrait susciter de nouvelles opportunités pour un achat immobilier (vs 54% en avril). Ils sont d’ailleurs près de la moitié des acheteurs à penser que les prix des logements (maisons et appartements) devraient baisser dans les six prochains mois. Et alors que 21 % des sondés misent sur une hausse des prix, 30 % penchent plutôt pour une stabilisation…

Ainsi, pour 39 % des Français, c’est le bon moment pour faire l’acquisition d’un logement !

 

Vous souhaitez diffuser vos annonces sur nos portails et avoir plus d’informations sur nos offres promoteur ? Nos équipes sont à votre disposition. Contactez-nous au 01 53 38 44 00 (appel non surtaxé) ou via ce formulaire de contact.

 

Ces articles peuvent vous intéresser

Choisissez votre activité :

Immobilier
Ancien
Immobilier
Luxe
Immobilier
Entreprise
Immobilier
Neuf
Immobilier
Construction