RGPD : Evolution sur l’utilisation des cookies, qu’est ce qui change ?

Partager l’article

La RGPD, ou Règlement Général sur la Protection de Données, a pour but de renforcer les droits des personnes sur le traitement des données, responsabiliser les traitants des données, et crédibiliser la régulation de ces données. Le 25 mai 2018 est entré en vigueur le règlement RGPD concernant le consentement des traceurs appelés cookies sur les sites internet.

 

Comment fonctionnent ces traceurs et quelles en sont leurs utilités ?

Lorsque l’on visite un site internet pour la première fois, nous devons accepter ou refuser ce qu’on appelle des Cookies. Ces cookies sont des fichiers qui sont stockés dans votre ordinateur, ils permettent de collecter vos données de navigation. Ces fichiers enregistrent par exemple votre mot de passe lorsque vous vous inscrivez, vous permettant par la suite de vous connecter automatiquement sur les sites visités.

Cependant il existe d’autres types de traceurs. Ceux qui sont utilisés à des fins publicitaires. Leur but ? Personnaliser les publicités, selon votre profil et centres d’intérêts, lorsque vous vous rendez sur différents sites internet. Aujourd’hui, de plus en plus d’internautes portent de l’importance sur le traitement de données de leur vie privée et le dépôt de traceurs presque “invisibles” devient gênant. C’est pour cela que la CNIL a décidé de faire évoluer la réglementation de la RGPD, mis en place en 2018, pour assurer plus de contrôle et de transparence sur ces cookies.

De ce fait, de nouveaux ajustements sont entrés en vigueur en septembre 2020 et devront être mis en place pour les entreprises avant le 31 mars 2021. Le but de ces ajustements est d’avoir plus de transparence pour les internautes lorsqu’ils acceptent les cookies d’un site internet.

 

 

Quels changements importants sont à retenir ?

– Il n’est plus considéré comme une expression valide, la poursuite de la navigation sur un site internet.

– L’internaute devra, par un acte clair, confirmer ou refuser de consentir aux traceurs. S’il refuse, tous les traceurs non essentiels au bon fonctionnement du site internet ne pourront être déposés.

– Le consentement du traceur peut être retiré à tout moment. Il n’est plus possible non plus de camoufler le bouton refuser, pour l’internaute il doit être aussi facile d’accepter ou de refuser le dépôt de cookies.

– Chaque traceur doit être défini afin que l’internaute puisse comprendre l’intérêt de l’accepter ou pas.

 

Ce que la CNIL recommande

– L’ajout du bouton “Tout refuser” à côté de “Tout accepter”

– Avoir une sauvegarde du consentement de l’utilisateur qu’il soit positif ou négatif afin de ne pas avoir à demander à chaque visite.

– Enfin, la CNIL recommande que l’utilisateur soit “conscient de la portée de son consentement”

 

Pour retrouver toutes les informations concernant l’évolution de cette réglementation, cliquez ici

Ces articles peuvent vous intéresser

Choisissez votre activité :

Immobilier
Ancien
Immobilier
Luxe
Immobilier
Entreprise
Immobilier
Neuf
Immobilier
Construction