Allègement du confinement : Rebooster votre activité de captation de mandats dès demain

Après quatre semaines de confinement, les bonnes nouvelles reviennent pour le secteur de l’immobilier. La dernière allocution du président vient lever certaines restrictions mises en place au début du confinement ce qui permet aux professionnels de reprendre une activité presque normale.
Dans cet article, nous faisons le point sur ces nouvelles règles.


Ce qui change pour les agences immobilières

Les agences immobilières peuvent rouvrir

Depuis le 28 novembre, les commerces jugés non essentiels peuvent rouvrir et reprendre leur activité.
Les agences peuvent donc de nouveau accueillir du public dans le respect d’un protocole sanitaire strict.

Il est de nouveau possible de réaliser des visites

Cette mesure était la plus attendue par les professionnels qui ne pouvaient plus réaliser de visites depuis le 30 octobre. Cependant, seules les visites pour des résidences principales sont possibles. Les visites pour un achat de résidence secondaire restent toujours interdites.

Pour réaliser une visite, le professionnel doit s’assurer que le candidat n’est pas à risque. C’est-à-dire, les personnes de plus de 65 ans ou atteintes d’une maladie chronique, des femmes au 3e trimestre de grossesse ou encore des personnes atteintes d’une pathologie lourde. Le professionnel sera dans l’obligation de refuser la visite si ces conditions ne sont pas respectées.

Le nombre de visiteurs présents par logement est aujourd’hui limité à deux personnes par pièce.

Le nombre de visites par jour est également réduit à une seule par demi-journée et le temps sur place ne doit pas dépasser 30 minutes.

Pour terminer, avant et entre chaque visite, le logement devra être aéré 15 minutes.

L’objectif de ces restrictions est de limiter les visites physiques seulement aux candidats réellement intéressés par le bien. La visite virtuelle reste donc aujourd’hui une alternative pour pouvoir continuer votre activité de captation de mandats.

Il est possible de signer des mandats et des actes authentiques chez le notaire

Puisque les agences sont de nouveau ouvertes, il est possible de signer des mandats en agence et des compromis de vente à l’office notarial.Toutefois, il est préférable de privilégier la signature électronique.

 

Impact sur le marché

Malgré le ralentissement de l’activité économique et les prédictions à la baisse, la pierre représente une valeur refuge et continue de rassurer les Français. En effet, dans la tête des ménages, l’immobilier reste un investissement de long-terme.

Compte tenu de la situation actuelle, certains projets ont été reportés, mais si les ventes au printemps représentent 20 % du volume total d’une année, celles des mois de novembre et décembre ne représentent que 10 %.
La crise n’aura donc pas un impact aussi important cette fois-ci.

Enfin, seulement 8 % des vendeurs ont annulé ou reporté leurs projets lors du premier confinement. On voit donc que cela a eu peu d’impact sur les porteurs de projets.

Au sein du groupe SeLoger, nous vous accompagnons en vous proposant des solutions pour vous permettre de poursuivre votre activité de prospection grâce à notre solution 100 % digitale.

Une solution clé en main pour capter des mandats

Le digital s’est imposé comme une réponse évidente pour permettre au marché de l’immobilier de continuer pendant le confinement. En effet, de nombreuses solutions digitales se sont développées pour vous aider à poursuivre votre activité et capter des mandats comme les visites virtuelles, la signature électronique ou encore la publicité digitale pour vous permettre d’être visible auprès des vendeurs de manière ciblée.

Aujourd’hui, 90% des vendeurs et acheteurs démarrent leurs projets sur internet. Cela prouve que le comportement des clients évoluent et qu’ils sont de plus en plus connectés.

La prospection classique à également évolué : les campagnes SMS ont remplacés la prospection téléphonique et l’emailing les campagnes de distribution de brochures. Vous l’aurez donc compris, les outils de prospections traditionnels ne sont plus suffisants pour prospecter efficacement et il indispensable de faire évoluer votre manière de prospecter.

Pour cela le digital est votre meilleur atout puisqu’il vous permet de renforcer votre visibilité auprès des vendeurs.

Le groupe SeLoger propose l’offre Vendeurs 360, qui est une solution unique clé en main dédiée aux vendeurs qui vous permet de prospecter plus efficacement auprès d’eux.
Nous avons allié les forces du portail Logic-Immo à celles de SeLoger, pour vous permettre de devenir LA référence auprès des vendeurs de votre secteur sur les deux plus gros portails immobiliers de France, et partout sur le web.

Avec l’offre vendeurs 360 :

Vous serez présent sur 100% des pages fréquentées par les vendeurs sur SeLoger et Logic-Immo, comme les cartes des prix de SeLoger et Logic-Immo, les formulaires d’estimation en ligne de SeLoger et Logic-Immo, biens vendus etc…
Grâce à une publicité ciblé sur les vendeurs, vous serez présent partout sur le web sur nos sites partenaires.

Nous somme capable de suivre le comportement des internautes sur nos sites grâce une expertise data puissante et de détecter les potentiels vendeur pour ensuite opérer un retargeting puissant sur votre cœur de cible.

f

 

Si vous souhaitez en savoir plus, contactez le numéro ci dessous pour prendre rendez-vous avec votre conseiller 

01 76 24 06 75

Pour plus d’informations sur notre offre, rendez-vous sur notre site Groupe SeLoger Pro !

Bilan 2019 du marché de la construction, avec LCA FFB

A l’occasion de la sortie des chiffres du marché de la construction, retrouvez en interview vidéo Grégory Monod, président de LCA FFB. Retour sur une année 2019 positive pour le marché de la construction de maisons individuelles, et ses premières prévisions.  

 

 

Un bilan 2019 positif

Après une année 2018 compliquée et une baisse de 11% des ventes (soit 15 000 logements de moins qu’en 2017), le marché de la maison neuve en secteur diffus s’est redressé de 5% en 2019. Un bilan en plusieurs temps :

– une quasi stabilité des ventes au premier trimestre
– un deuxième trismestre en progression de 4,6% par rapport au 2e trimestre 2018
– un bond de 12% au 3e trimestre
– Un 4e trimestre en hausse de 2,6% par rapport au 4e trimestre 2018

Plusieurs facteurs sont mis en avant par la Fédération pour expliquer ce redressement. Tout d’abord, les ménages ont profité des excellentes conditions bancaires proposées aux ménages cette année. Ainsi, la baisse des taux de crédits immobiliers, l’allongement de la durée moyenne des prêts et l’abaissement des taux d’apports personnels exigés ont permis de compenser en partie l’impact du rabotage du PTZ neuf en zones B2 et C et de la suppression de l’APL accession. De plus, l’effet d’anticipation de la fin programmée du PTZ dans les zones B2 et C par les ménages peut également expiquer ce rebond des ventes.

Ainsi, le marché de la maison neuve en secteur diffus affiche 125 600 ventes en 2019, soit un niveau très légèrement en-deça de la moyenne annuelle de long terme.

A l’inverse, le segment individuel groupé a poursuivi sa chute en 2019 pour atteindre -8,9% et seulement 8 607 unités, contre une moyenne d’environ 12 000 ventes par an sur 25 ans.

Les prévisions 2020 de la Fédération

Pour établir ses prévision, la Fédération prend en compte les recommandations du HCSF et la menace d’un éventuel durcissement des conditions bancaires. Du côté de l’offre, les effets de la lutte contre l’artificialisation des sols se fait sentir par les professionnels. Ainsi, et malgré le maintien du PTZ neuf dans les zones B2 et C, le martch de la maison individuelle en secteur diffus devrait au mieux rester stable en 2020, aux alentours de 125 000 ventes.

Le Fédération souligne également la forte sensibilité du marché aux évolutions apportées au dispositif PTZ neuf, et montre à quel point sa configuration influe sur les chiffres du marché.

Des enjeux pour 2020

La Fédération a mis en avant les enjeux auxels devra faire face le marché, en appelant tout d’abord à un débat apaisé sur l’enjeu de sobriété foncière. Il semble indispensable qu’une définition claire de l’artificialisation des sols soit partagée entre toutes les parties prenantes.  La Fédération souhaite également réglementation 2020 à la fois ambitieuse et soutenable, en tenant compte des besoins croissants de logements abordables, des capacités financières des ménages et de leurs attentes.

Les conditions bancaires et l’accès au crédit immobilier représente également un enjeu important pour le secteur. Un durcissement des règles bancaires auraient des conséquences funestes, notamment pour les ménages modestes.

Enfin, pour une densification respectueuse des territoires, LCA FFB appelle à une approche pragmatique et nuancée de la densification. Cette dernière doit être plebiscitée par les habitants, portée par les élus locaux et conçue en harmonie avec le paysage urbain.

Choisissez votre activité :

Immobilier
Ancien
Immobilier
Luxe
Immobilier
Entreprise
Immobilier
Neuf
Immobilier
Construction