Le futur vu par les agents immobiliers

Agent immobilier, une profession sclérosée et pessimiste pour l’avenir ? On en est loin ! Une étude* réalisée fin 2016 auprès de 600 professionnels dresse un panorama intéressant de l’évolution récente du métier, et surtout des mutations attendues au cours de la prochaine décennie.

Un constat sans équivoque : le client a changé

Le changement le plus perceptible dans l’exercice de la profession d’agent immobilier, au cours des dernières années, ne se situe pas nécessairement là où l’on croit ! Au-delà des évolutions technologiques ou réglementaires, 89 % des professionnels interrogés pointent surtout du doigt une évolution sensible de la relation client.

Quel est le profil type du vendeur ou de l’acquéreur en 2016 par rapport aux clients qui se présentaient en agence il y a seulement quelques années ? 76 % le décrivent d’abord et avant tout comme plus « exigeant », et 51 % estiment qu’il est désormais plus « informé », notamment en raison du développement des technologies digitales. En corollaire, 37 % des agents jugent que cette évolution a rendu le client plus « méfiant ». Mais le tableau est loin d’être uniformément négatif : le foisonnement d’informations en ligne, de façon paradoxale, aurait aussi rendu le client davantage « demandeur en accompagnement » selon 31 % des professionnels.

Les technologies digitales, alliées ou ennemies ?

Développement des sites de petites annonces de particulier à particulier, témoignages d’anciens clients accessibles en un clic… L’essor d’Internet, et du « web 2.0 » en particulier, a théoriquement de quoi inquiéter les agents immobiliers et mettre en danger leur statut d’intermédiaire.

L’enquête révèle pourtant un état d’esprit très positif et confiant en l’avenir. 85% des professionnels prennent le contre-pied d’une idée reçue et estiment que les technologies digitales leur permettent, en réalité, de se démarquer favorablement de la vente de particulier à particulier. 78% y voient une opportunité à ne pas manquer pour améliorer l’expérience client, et 75% apprécient les gains de productivité engendrés par l’outil informatique et Internet.

la méthodologie de l’enquête
L’enquête a été réalisée du 6 au 12 octobre 2016 auprès d’un échantillon de 601 professionnels de l’immobilier. Les responsables de l’étude ont notamment veillé à une répartition soignée et représentative de l’échantillon selon des critères régionaux et d’appartenance à différents réseaux.

Les innovations qui feront bientôt la différence

Une quinzaine de technologies ou d’innovations sont jugées particulièrement stratégiques pour les années à venir par les personnes interrogées. La priorité va notamment à une amélioration de la visibilité en ligne et de l’e-réputation de l’agence, via une activité plus soutenue sur Facebook ou la mise à jour du site Internet vers un format « web responsive ».

L’amélioration de l’expérience client devrait également passer par une dématérialisation accrue : la digitalisation de la transaction immobilière arrive en deuxième place des réponses les plus données, et semble donc susciter de nombreux espoirs. Mais d’autres fonctionnalités devraient connaître une démocratisation plus rapide, dont notamment la visite virtuelle (sur écran ou en réalité virtuelle), la réservation de visite en ligne ou la géolocalisation des annonces.

Déjà bien entamée, la révolution des outils de communication devrait également se poursuivre. Pour mieux faire connaître leur enseigne ou leurs annonces, les professionnels de l’immobilier devraient continuer à miser sur le reciblage publicitaire (retargeting), sur une stratégie de contenu via Google AdWords ou sur les campagnes d’emailing.

L’agent immobilier face aux défis de l’avenir

Tous les professionnels de la transaction ou de la location ne réagissent évidemment pas de la même manière face à l’évolution du métier et au défi de l’adaptation. Dans un contexte de digitalisation croissante, 58 % des responsables d’agences privilégient le facteur humain pour se démarquer, en mettant l’accent sur des valeurs telles que l’accompagnement et la qualité de conseil. La réglementation, toujours plus complexe, encourage par ailleurs 47 % d’entre eux à une montée en gamme du niveau de formation, pour que chaque client puisse traiter avec un interlocuteur d’un haut niveau de technicité. Quatre professionnels sur dix, enfin, n’hésitent pas à se diversifier en proposant de nouveaux services aux particuliers.

Les agents immobiliers savent que leur profession évolue et s’y préparent activement. Et vous, quelle est votre stratégie pour l’avenir ?

*source : logic-immo.com

Choisissez votre activité :

Immobilier
Ancien
Immobilier
Luxe
Immobilier
Entreprise
Immobilier
Neuf
Immobilier
Construction