4 Conseils pour créer une page professionnelle sur les réseaux sociaux

Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Snapchat… les réseaux sociaux sont devenus incontournables dans le monde de l’entreprise, et le secteur de l’immobilier n’échappe pas à la règle. Cependant, certains conseils sont à suivre avant de créer une page pour son entreprise.

Médias sociaux : pourquoi créer sa page ?

Pour les acteurs du secteur immobilier, les réseaux sociaux (professionnels ou grands publics) sont particulièrement efficaces aussi bien pour le B2B que pour le B2C. En plus d’offrir une présence gratuite sur Internet et d’améliorer votre référencement dans les moteurs de recherche, une page professionnelle sur les réseaux sociaux peut vous permettre d’entretenir le contact avec vos prospects et clients, de partager votre expertise immobilière, de dynamiser votre image, de partager des informations sur votre entreprise et de gérer votre e-réputation. De plus, les médias sociaux proposent des leviers marketing extrêmement efficaces (indicateurs de mesure du trafic et des conversions, liens sponsorisés, etc.). Néanmoins, s’ils sont efficients dans le cadre d’une communication immobilière, ces plates-formes sociales n’offrent pas toutes les mêmes fonctionnalités et ne sont pas forcément utilisées par les mêmes publics. Il faut donc les connaître et les maîtriser avant de créer son profil professionnel.

Promoteurs : quels sont les réseaux à privilégier ?

Pour choisir sur quelles plates-formes créer un profil, vous devez vous demander quel est le but recherché. En effet, LinkedIn, Viadeo et éventuellement Twitter sont des plates-formes généralement considérées comme davantage professionnelles que Facebook, Snapchat, Instagram ou encore Pinterest. Néanmoins, ces dernières doivent également être prises en compte au moment d’établir une stratégie de Community Management. Grands publics, ces réseaux sont parfaitement adaptés à une communication B2C et peuvent permettre de nouer des contacts avec des clients et prospects. De leur côté, LinkedIn, Viadeo et Twitter vous permettront de prendre contact avec des partenaires et collaborateurs potentiels, d’échanger des informations sur l’immobilier, d’effectuer une veille sectorielle et de nouer des liens avec des influenceurs. Néanmoins, si votre objectif est de toucher à la fois le grand public, les influenceurs et les professionnels du secteur, vous avez la possibilité de créer deux pages différentes sur chaque réseau, afin d’adapter votre communication en conséquence.

Quel contenu publier et quel style adopter ?

Une fois votre (ou vos) profil social créé, il faut savoir l’utiliser judicieusement afin atteindre le plus efficacement possible vos clients. Gardez toujours à l’esprit que la clé d’une bonne communication réside dans sa pertinence. Ainsi, il faut être cohérent aussi bien vis-à-vis de votre activité que de votre cible. Il est donc fortement conseillé de suivre la « fameuse » règle des 80/20 : 80 % de contenu informationnel sur le secteur de l’immobilier neuf (actualité, chiffres clés, etc.), contre 20 % de contenu concernant vos offres et produits commercialisés (lancement d’un nouveau programme neuf, derniers lots disponibles dans un ancien programme, etc.). Cette méthode simple à mettre en place vous permettra d’accroître rapidement votre audience et d’attirer des prospects. Un internaute s’abonnera à votre page uniquement si le contenu publié est de qualité et lui apporte des informations sur le secteur. A contrario, une communication trop « corporative » aura tendance à exclure l’internaute. Il est également nécessaire de varier le type de contenu publié (photos, vidéos, infographies, tutoriels, etc.) afin de rester attractif auprès de votre communauté.

Twitter : 3 bonnes raisons de s’y mettre maintenant

170419_INFOGRAPHIE_21

Trop compliqué. Pas le temps. On est déjà sur Facebook. Je ne vois pas l’intérêt. Les agents immobiliers ont des tas d’arguments pour justifier leur absence de Twitter. Et pourtant, ce réseau social cache des atouts insoupçonnés pour la profession.

1.Le terrain est (quasi) vierge pour les agents immobiliers

On a compté : les utilisateurs français de Twitter qui se présentent explicitement comme « agent immobilier » sont seulement quelques dizaines à gazouiller sur le réseau social… une goutte d’eau dans l’océan de négociateurs qui officient en France. Ce chiffre est aussi en total décalage avec des pratiques « twittophiles » que l’on observe outre-Atlantique dans le secteur immobilier. Résultat : les agents français actifs sur Twitter à titre personnel sont d’autant plus visibles et influents qu’ils sont très peu nombreux – a fortiori sur leur secteur géographique. Pour eux, Twitter n’est pas un simple réseau social de plus – mais une véritable arme stratégique de différenciation et de prospection.

Petit lexique à l’usage des agents qui débutent sur Twitter

2.Twitter est un puissant moteur de recherche de clients

Si vous êtes sur un marché tendu, il y a fort à parier que des utilisateurs de Twitter expriment régulièrement les détails de leur recherche immobilière sur le site de microblogging. Grâce aux hashtags, vous pouvez retrouver facilement ce type de tweets par le biais du moteur de recherche. A l’inverse, il arrive que certains ‘twittos’ lancent un appel à leur réseau de followers pour trouver un bon agent immobilier susceptible de les aider à vendre leur bien. Là encore, vous pouvez facilement les identifier et les localiser… reste ensuite à saisir la balle au bond.

3.Twitter peut aussi faire venir les clients à vous

Beaucoup d’agences immobilières ont pris le parti d’utiliser Twitter pour diffuser leurs annonces. En soi, ce n’est pas une mauvaise idée car les utilisateurs de Twitter qui souhaitent acheter ou louer, utilisent eux aussi ce réseau social comme moteur de recherche. Hyperconnectés, souvent plus jeunes que la moyenne des acheteurs, ils constituent une cible clé pour les agents immobiliers qui ont du mal à les capter par les leviers traditionnels. Toutefois, cela ne peut fonctionner qu’à deux conditions : tout d’abord, le tweet doit comporter des hashtags pertinents pour localiser le bien et le décrire a minima. La formulation est donc clé : plus elle est incarnée et empathique, mieux c’est ! Par ailleurs, l’agent ne peut pas se contenter d’utiliser son compte Twitter exclusivement comme un fil d’annonces – sans quoi vous tueriez dans l’œuf l’esprit Twitter si cher à ses utilisateurs. Veillez donc à alterner les contenus : retweets d’articles de presse, anecdotes professionnelles, réaction à l’actualité locale, etc.

Convaincus de l’intérêt de Twitter ? S’il vous manque encore un argument avant de vous lancer pour de bon, sachez aussi que ce réseau social vous permettra d’être aux avant-postes de l’actualité immobilière, dès lors que vous suivez les influenceurs du secteur !

Choisissez votre activité :

Immobilier
Ancien
Immobilier
Luxe
Immobilier
Entreprise
Immobilier
Neuf
Immobilier
Construction